La marche nordique

Généralités

Dérivée du ski de fond, cette activité déjà pratiquée par les finnois dans les années 30 a pris un véritable essor sous nos contrées au début des années 2000.
Les bâtons servent ici, non seulement à se soutenir ou s’appuyer, mais surtout à se propulser.
Les membres supérieurs jouent un rôle aussi important que les membres inférieurs dans la progression.
Ajoutez à cela un travail sur le maintien du corps et les rotations du tronc et du bassin, et vous avez une activité musculaire plus que complète.
Discipline aérobie douce par excellence, elle permet outre l’important travail musculaire qu’elle engendre, de brûler les graisses et d’assurer un bon contrôle du poids.
Pratiquée en plein air, elle assure détente et bien être et permet d’oublier ses petits soucis quotidiens.
En groupe, la convivialité est toujours au rendez-vous.
D’approche facile et relativement bon marché, elle est à la portée de tous, du sportif amateur à l’athlète de haut niveau qui l’inclut dans sa préparation physique, en passant par la revalidation du blessé ou la reprise d’activité du sédentaire.

La méthode

Dans l’asbl, la méthode qui est préconisée est basée sur la technique ALFA®, version d’origine allemande, à laquelle ont été prioritairement formés les moniteurs du club.
Celle-ci, techniquement fort rigoureuse, est néanmoins adaptée au public qui l’apprend en fonction de ses capacités d’apprentissage et de l’évolution permanente des connaissances en matière sportive (pédagogie, physiologie,…).
Les moniteurs se recyclent régulièrement aussi dans d’autres domaines que la marche nordique et transfèrent les nouvelles compétences acquises dans l’apprentissage de celle-ci.

La signification et les principes de base de la technique ALFA® sont :
A : attitude, on veillera à se tenir droit et surtout s’auto-grandir ;
L : longs bras, on travaillera bras tendus ou quasi-tendus ;
F : faire avec les bâtons un angle (oblique) de 55° à 65° par rapport au sol ;
A : amplitude du pas, on recherchera son allonge maximale.

La méthode se décline en 5 séances qui correspondent à une dizaine d’heures d’apprentissage.
Au terme de celles-ci, vous aurez déjà une bonne base technique qui vous permettra d’apprécier, au fur et à mesure de vos sorties et balades, tous les bienfaits de la marche nordique.

Le matériel

Les bâtons : de préférence non réglables et légers (60 à 100 % carbone), il convient de les choisir à votre taille…faites-vous conseiller par un moniteur ou un vendeur spécialisé avant achat.
Lors des initiations, ils sont prêtés…nul besoin donc d’achat intempestif !

Les chaussures : optez pour des chaussures de qualité basses tiges qui permettront à vos pieds d’être confortablement soutenus tout en sachant bien se dérouler. Au début, de bonnes baskets peuvent convenir.
Des chaussettes spécifiques à la marche sont un plus.

Les vêtements : de sport ou dans lesquels vous êtes bien à l’aise…et surtout adaptés à la météo du moment !
L’hiver, préférez les mitaines ou gants légers aux moufles de ski !

Quelques plus :

  • l’été, méfiez-vous des moustiques, tiques et autres…ainsi que du soleil (couvre-chef),
  • par temps froid, pensez à bien protéger vos mains,
  • préférez la « banane » ou le sac à dos léger au gros sac à dos pour transporter gsm, eau, ravitaillement, médicaments,…,
  • n’oubliez pas de quoi vous abreuver régulièrement,
  • et un gsm en cas de pépin,
  • ne vous aventurez que dans des endroits sûrs ou bien connus…à défaut, informez-vous auprès des spécialistes locaux (guides, offices de tourisme,…) ou faites vous encadrer pour les sorties.